Menu

Conseils santé

Le temps des fêtes : une période à risque

Certains aliments, plantes et décorations peuvent faire du tort aux animaux de compagnie

Les fêtes sont synonymes de réjouissances, mais elles présentent aussi des risques pour les chats et les chiens de la maisonnée, et ce, en raison des aliments, décorations et plantes qui sont à l’honneur en cette période de l’année.

Décorations de Noël

« Lampes à bulles »

Ces jolies lampes à l’ancienne, communément appelées « lampes à bulles » (bubble lights) peuvent contenir du chlorure de méthylène, un liquide toxique. Si votre chien en mâchouille une, il risque d’absorber le produit chimique. Résultat possible : pneumonie par aspiration et irritation des yeux, de la peau et du tube digestif.

Glaçons métallisés (cheveux d’ange)

Si vous possédez un chat, les glaçons sont à proscrire! Ce qui ressemble à un jouet brillant pour un chat peut se révéler mortel s’il l’avale. Bien que les glaçons ne soient pas toxiques en soi, ils peuvent devenir des corps étrangers linéaires une fois ingérés. La même chose peut se produire avec du ruban, de la ficelle, etc.

Le danger de ces corps étrangers

Pourquoi les corps étrangers linéaires sont-ils si dangereux? Parce qu’une extrémité de l’objet reste souvent coincée à la sortie de l’estomac alors que le reste se déroule dans les intestins. Les contractions de ceux-ci les font remonter sur eux-mêmes, un peu comme un accordéon. Ainsi recroquevillés, les intestins peuvent se cisailler et se perforer très rapidement. Une intervention chirurgicale s’impose alors de toute urgence…

Pot-pourri liquide

Un parfum de cannelle, de gingembre ou de sapin dans la maison est si invitant pendant les fêtes… Mais si vous utilisez des huiles odorantes que vous chauffez dans un diffuseur, sachez que ces produits peuvent être très nocifs pour votre chat. Quelques lampées, et il peut se retrouver avec des brûlures chimiques dans la gueule, de la fièvre, des difficultés respiratoires et même des tremblements. Les chiens sont moins sensibles, mais mieux vaut prévenir que guérir. Il est préférable de parfumer la maison à l’aide d’une chandelle non toxique placée hors de portée de minou et pitou.

Antigel (éthylène glycol)

Les boules à neige : elles fascinent les tout-petits, qui adorent regarder la neige virevolter à l’intérieur. Mais l’on rapporte que certaines de ces boules contiennent de l’antigel. Si vous en cassez une et que votre animal lèche le liquide, il risque l’empoisonnement. Une seule cuillère à thé pour le chat et deux pour le chien peuvent être fatales.

Il n’y a pas que les boules à neige qui présentent des risques. Il arrive que les gens qui possèdent un chalet versent de l’antigel dans la toilette pour éviter qu’elle gèle pendant leur absence. Au séjour suivant, tout le monde entre dans le chalet, et le chien se précipite pour boire dans la cuvette…

Symptômes d’un empoisonnement à l’antigel

L’animal se comporte comme s’il était en état d’ébriété, il manque de coordination, il a excessivement soif, puis devient léthargique. Bien que les symptômes semblent s’améliorer après 8 à 12 heures, les dommages internes sont pourtant en train de s’aggraver : des cristaux se forment dans les reins, provoquant une insuffisance rénale grave.

Traitement

La survie de l’animal repose sur l’administration d’un antidote par un vétérinaire, et ce, dans les plus brefs délais puisque l’antidote ne fonctionne que s’il est administré dans les 3 premières heures pour le chat, et dans les 8 à 12 heures pour le chien.

Plantes ornementales des fêtes

Attention au lis… 

Le poinsettia a mauvaise presse chez les amoureux de chats. Bien que toxique, il ne l’est pas autant que le houx, le gui et le lis. Comme ce dernier se retrouve très fréquemment dans les bouquets de fleurs coupées, il faut être très vigilant. En effet, un chat qui absorbe une seule petite bouchée de lis peut souffrir d’insuffisance rénale grave.

… ainsi qu’au houx et au gui

Quant à l’ingestion de houx et de gui (feuilles, tiges et baies), elle peut causer de l’irritation au tube digestif de l’animal, mais aussi des problèmes plus graves. Dans certains cas où de grandes quantités ont été ingérées, les symptômes ci-après ont été rapportés : effondrement, hypotension, manque de coordination (apparence d’ébriété), convulsions. L’intoxication peut parfois causer la mort de l’animal.

Principales plantes ornementales des fêtes à garder hors de portée de vos compagnons :

  • Gui
  • Houx
  • Poinsettia
  • Pommier d’amour (aussi appelé cerisier de Jésusalem)

De nombreuses plantes toxiques pour les animaux de compagnie sont répertoriées sur notre site. En avez-vous à la maison? Le cas échéant, faites en sorte que vos compagnons n’y aient pas accès. [Faire lien vers article « Les plantes toxiques »]

Alcool

Par alcool, on entend ici celui qui peut se retrouver dans un gâteau aux fruits, macéré au rhum, ou bien dans de la pâte non cuite qui contient de la levure. Tous deux peuvent causer une intoxication à l’alcool et d’autres problèmes à votre compagnon. Par exemple, la pâte non cuite gonfle dans l’estomac, qui risque ensuite de se tordre. Parmi les symptômes : vomissements, efforts pour vomir sans résultat, abdomen distendu, rythme cardiaque élevé, affaiblissement et effondrement.

Par ailleurs, l’alcool est rapidement absorbé par le sang de l’animal, risquant d’occasionner des baisses dangereuses de sucre, de tension artérielle et de température corporelle. Les chats et les chiens intoxiqués peuvent avoir des convulsions et faire de l’insuffisance respiratoire. Bref, mieux vaut mettre le gâteau au rhum en sûreté!

Mets et sucreries des fêtes

Plusieurs aliments et sucreries sont problématiques pour les animaux de compagnie. Par exemple, les raisins (frais et secs) peuvent, chez les chiens, causer de l’insuffisance rénale. Quant au chocolat et au cacao, ils contiennent de la théobromine, un produit chimique très toxique pour les chats et les chiens. Quant aux restes de table très gras, alléchants pour pitou, ils peuvent occasionner une inflammation du pancréas, des douleurs abdominales, des vomissements et de la diarrhée… Un bon conseil : aux fêtes, maintenez le régime alimentaire habituel de votre compagnon. Il s’en portera bien mieux!

Consultez la liste des aliments dangereux pour les chats et les chiens.

Crédit : traduction d'un article de www.petpoisonhelpline.com

Pour des informations supplémentaires : 1-800-213-6680

Haut de page