Menu

Conseils santé

Allergie au chat

Éternuements, écoulement nasal, yeux rouges… et pourtant vous aimez les chats! 

Le grand coupable : une protéine…

Selon certaines études, environ 85 % des personnes allergiques aux chats réagissent en fait à la protéine Fel d1, qui est présente dans la salive et les glandes sébacées.  Comme le chat se toilette beaucoup, cette protéine s’étend dans le poil.

Trucs et conseils

  • Empêchez votre chat d’avoir accès à votre chambre à coucher. Au moins, vous aurez de bonnes nuits de sommeil.
  • Des shampoings réguliers peuvent diminuer la quantité d’allergène dans la fourrure de l’animal et réduire vos symptômes.
  • Pour certaines personnes, le fait d’être en contact constant avec leur chat peut les désensibiliser à ce chat précis. Par contre, les symptômes d’allergie se manifestent si elles sont exposées à un autre chat.

Des chats hypo-allergènes, ça existe?

Certaines races de chat sont qualifiées « d’hypo-allergènes ». Vous pourriez les envisager pour tenter d’atténuer vos symptômes d’allergie.

Sibérien

Certaines lignées de cette race produisent peu de protéine Fel d1.

Sphynx

Chat sans poil. Cette race peut se révéler un bon choix, en autant que vous ne soyez pas allergique à la protéine présente dans la salive et les glandes sébacées.

Rex

Perd peu de poils.

Soyez toutefois prudent avec votre santé. Évaluez soigneusement votre situation avec votre médecin! 

Haut de page