Menu

Conseils santé

Les tiques

Risque de transmission de la maladie de Lyme

Camouflée dans les hautes herbes ou les buissons, la tique attend le passage d’un animal pour s’agripper à sa fourrure à l’aide de ses nombreuses pattes, puis se nourrit en suçant son sang. Elle peut ainsi transmettre, entre autres, la maladie de Lyme. Il y a actuellement une recrudescence des tiques porteuses de cette maladie. Prudence : cette maladie peut aussi affecter l’humain.

Les régions du sud du Québec sont désormais plus touchées

Le réchauffement climatique est en cause puisqu’il permet aux tiques de compléter leur cycle de vie dans nos régions. Dès que la température atteint 5oC, les tiques deviennent actives. Il existe plusieurs sortes de tiques, lesquelles peuvent transmettre différentes maladies, comme l’anaplasmose et l’ehrlichiose. Au Québec cependant, 50 % des tiques sont des ixodes, principalement responsables de la maladie de Lyme (borréliose).

Symptômes de la maladie de Lyme chez l’humain

Il s’agit d’une maladie infectieuse à manifestations récurrentes et variées :

  • Maux de tête
  • Fièvre
  • Douleurs musculaires, articulaires
  • Rash cutané
  • Arthrite, myocardite, problèmes neurologiques

Chez le chien…

  • 95 % des chiens infectés ne présentent aucun symptôme, mais peuvent être porteurs chroniques de la maladie
  • 5 % des chiens infectés tombent malades (fièvre, anorexie, léthargie, atteintes rénales, douleurs articulaires, boiterie)

Chez le chat…

Les chats peuvent être infectés, mais il n’existe aucune preuve, à ce jour, qu’ils développent une maladie des suites de l’infection.

D’une certaine manière, vos compagnons vous protègent

Les chats et les chiens agissent comme des « sentinelles » pour l’être humain. En effet, pour les tiques, les animaux sont des proies plus faciles que nous et, même infectés, ils ne peuvent pas nous transmettre la maladie. Par contre, si des tiques se retrouvent sur nos animaux, c’est que notre environnement extérieur est infesté, nous exposant donc aussi à la maladie. Pour cette raison, il est important d’examiner le pelage de nos compagnons après les sorties.

Que faire si vous trouvez une tique accrochée à votre animal?

  • Enlever la tique sans délai puisque son retrait durant les premières heures — et même les premiers jours — pourrait prévenir la transmission de la maladie
  • Désinfecter la plaie
  • Se laver les mains

Technique pour retirer correctement une tique

Avec une pince à bouts fins et recourbés si possible :

  • Badigeonner avec de l’alcool
  • Attraper la tête le plus près possible de la peau
  • Tirer délicatement en effectuant une traction vers le haut (sans mouvement excessif)

Important : il ne faut pas laisser les pièces buccales dans la peau, ce qui prolonge l’irritation inutilement.

 

Dès la mi-avril, appelez-nous pour faire préparer votre traitement préventif contre les parasites

Vous éviterez à votre compagnon bien des désagréments et réduirez les risques de transmission de maladies ainsi que la contamination de votre environnement!

Haut de page