Menu

Conseils santé

L'obésité

Le saviez-vous?

Environ 45% des chiens et des chats souffrent d’un surplus de poids (10 % à 20 % de plus que le poids idéal) ou d’obésité (20 % à 30% de plus que le poids santé).


Les conséquences

Le surplus de poids prédispose au diabète, aux maladies cardiovasculaires, aux problèmes articulaires (dont la rupture du ligament croisé du genou et l’arthrose), à la constipation, aux dermatites périnéales, aux infections urinaires, à la lipidose hépatique, à la pancréatite, etc. De plus, la masse adipeuse est considérée comme un organe, relâchant des cytokines inflammatoires dans le corps : l’animal obèse est en état d’inflammation chronique.


Effet sur la longévité

Un surplus de poids écourte la vie d’un chien de 15 % : environ 2 belles années!


Comparaison avec l’être humain

3 lb de trop pour un chat de 10 lb

ou

5 lb de trop pour un chien de 17 lb

= 50 lb de trop pour un humain de 170 lb!

L’excès de calories et le manque d’exercice sont une source du problème. Voici des solutions.

 

1.  Augmenter l’activité physique

Marches régulières, jeux, natation sont des moyens efficaces pour brûler les calories. De plus, l’exercice régulier aide à la souplesse musculaire et articulaire, réduit l’anxiété et diminue l’envie de manger. Pour un animal obèse, il est important d’adapter progressivement les séances d’exercices à son niveau de tolérance.

 

2.  Méthodes d’alimentation

Mesurer et peser les portions!

Il est prouvé qu’on a tendance à mal évaluer les quantités et il est erroné de croire que l’animal mange seulement pour satisfaire ses besoins.  De plus, chez un animal stérilisé, on devrait diminuer l’apport calorique de  30 %. À la suite de la stérilisation, le métabolisme de base est réduit et la régulation de l’appétit est altérée; l’animal a donc tendance à ingérer plus de nourriture avant de ressentir la satiété.

Pour des quantités de nourriture justes, il est préférable de peser la nourriture.  10 croquettes de trop par jour entraîne une prise de poids d’une livre par année pour un chat.

Couper les gâteries et la nourriture de table (ou compter les calories)

Toutes les demandes d’attention, miaulements, aboiements ne sont pas systématiquement des demandes de nourriture. Souvent, à tort, le compagnon a été conditionné à recevoir des gâteries alors qu’une caresse, un brossage, des jeux auraient suffi. Amour n’égale pas toujours nourriture!

Répartir la nourriture

Saviez-vous que le chat peut prendre 10 à 20 repas par jour? À l’extérieur, il dépensera beaucoup d’énergie à la chasse et à l’exercice. En fait, seulement 13 % de ses efforts de chasse seront fructueux : une souris = 30 kcal!  Alors qu’à l’intérieur, sans trop d’effort, il recevra sa nourriture à chaque fois = 100 % de succès ! 

De nombreux distributeurs de nourriture sont disponibles sur le marché : cube, boule, etc. Ils stimulent l’animal mentalement et physiquement et permettent de répartir la distribution de la nourriture sur toute la journée, diminuant ainsi la quête de nourriture auprès du maître.

Un truc facile :

Cachez la nourriture à différents endroits dans la maison ou étendez les croquettes sur le sol.

 

Nourriture

Diètes thérapeutiques

Pour un programme d’amaigrissement efficace, des nourritures spécialisées sont préférables. En diminuant les calories, il est important d’augmenter la quantité et la qualité des nutriments.

Par exemple :

À quantité égale, une protéine de haute qualité permet de garder une bonne masse musculaire et favorise une perte de poids plus efficace qu’une nourriture contenant une protéine de moindre qualité. 

Ces nourritures sont conçues pour la perte de poids sans entraîner de carence alimentaire ou de fonte musculaire.

 

Consultez votre vétérinaire pour le choix de la nourriture.

Élevée en protéines? Élevée en fibres? Réduite en hydrate de carbone ?


Formules légères

Elles peuvent être utilisées à la suite de la stérilisation pour maintenir un poids santé ou au terme d’un programme de perte de poids.

Réduire la quantité d’une diète de maintenance?

Mauvaise idée! Certes, en diminuant les portions, on diminue les calories, mais aussi les nutriments. Le corps réagit par une augmentation de l’absorption et la perte de masse musculaire. Donc pas de perte de poids !

Haut de page