Conseils santé

Le ver du coeur et votre chien

Un risque d’infection à prendre au sérieux

Il est possible de soigner un chien infecté par le ver du cœur. Cependant, le traitement est compliqué, coûteux et comporte des risques. Pour cette raison, il est nettement préférable de privilégier un traitement préventif. Voici « l’abc » du ver du cœur et des mesures préventives que nous vous recommandons.

Un parasite « voyageur »

Le ver du cœur (dirofilariose) présente un risque sérieux pour les chiens, l’infection pouvant être mortelle dans certains cas. Le tout premier cas a été documenté dans le sud des États-Unis il y a plus de cent ans. Depuis, l’infection s’est propagée dans tous les États américains et est apparue au Canada au milieu des années 1970. Le ver du cœur affecte principalement les chiens et les canidés sauvages — comme les coyotes —, qui deviennent autant de sources supplémentaires d’infection. D’ailleurs, une fois que le parasite est implanté dans une région, il est impossible de l’éliminer en raison de sa propagation chez les canidés sauvages.

Le Québec n’y échappe pas

Les cas sont très nombreux dans les régions avoisinant le bassin du Mississipi et le long de la côte, du New Jersey au Texas. Au Canada, les principaux foyers d’infection se trouvent dans le sud de l’Ontario, le sud du Manitoba et le sud du Québec. Dans les zones plus touchées du Québec, incluant la capitale, la prévalence est de 1 chien infecté sur 200.

Augmentation significative du nombre de cas
de vers du coeur en 2013 :

  • Nombre de cas au Québec en 2013 :      52
  • Nombre de cas au Québec en 2012 :      36
  • Nombre de cas au Québec en 2011 :      27
  • Nombre de cas au Québec en 2010 :      21

Les maringouins : grands responsables

C’est par les piqûres de maringouins que le ver du cœur se transmet d’un chien à un autre. En piquant un chien infecté, l’insecte prélève du sang dans lequel se trouvent des larves de vers du cœur, appelées microfilaires. Par temps chaud, celles-ci se développent dans le maringouin, qui les transmet à d’autres chiens en les piquant. Le risque de transmission du ver du cœur est donc habituellement plus élevé en juillet, août et septembre.

Les symptômes

Une fois dans l’organisme du chien, la larve met environ 7 à 9 mois pour se développer et atteindre l’artère pulmonaire, principal endroit où vit le parasite. Quels signes cliniques un chien infecté présente-t-il? Cela dépend de la durée et de la gravité de l’infection. Dans la plupart des cas, les signes observés sont attribuables à la présence du parasite sur les artères pulmonaires, les poumons et le cœur. Cependant, la grande majorité des chiens infectés ne présentent aucun symptôme, mais contribuent néanmoins à la transmission du parasite à d’autres chiens par l’entremise des piqûres de maringouins.

Exemples de symptômes chez un chien infecté :

  • Perte de poids
  • Intolérance à l’exercice
  • Léthargie
  • Mauvais état de santé en général
  • Toux
  • Dyspnée (difficulté à respirer)
  • Syncope (perte de connaissance)
  • Distension abdominale (ventre enflé)
 

Une maladie facile à prévenir

Grâce à des mesures simples, efficaces et relativement peu coûteuses, il est facile de prévenir l’infection. Le traitement préventif se résume à ceci :

  • une analyse de sang (dépistage) au printemps pour s’assurer que le chien n’est pas déjà porteur du parasite;
  • l’administration d’un médicament une fois par mois durant 6 mois, de juin à novembre.

Dépistage recommandé aux 3 ans, mais…

L’American Heartworm Society recommande un dépistage annuel. À Québec cependant, le dépistage peut être fait aux 3 ans en raison de la prévalence moins élevée de la maladie. La fréquence du dépistage dépend toutefois de certains facteurs. Par exemple, si votre chien voyage avec vous dans une des zones plus fortement touchées par l’infection, un test sanguin annuel sera peut-être requis. Un dépistage peut également être nécessaire si les médicaments préventifs n’ont pas été administrés chaque mois l’année précédente.

Voir les recommandations pour l’année 2013, du Dr Alain Villeneuve, D.M.V., Ph.D., professeur de parasitologie - Voir le PDF

Comment fonctionnent les médicaments?

Les médicaments servent à tuer les larves potentiellement présentes dans l’organisme du chien au cours des 30 derniers jours. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire de débuter le traitement avant le mois de juin, qui couvre alors le mois de mai. On poursuit le traitement chaque mois à la même date, au moins jusqu’en octobre et même jusqu’en novembre puisque nos automnes sont généralement plus doux que par le passé.

Traitement préventif contre le ver du cœur

  • Juin (pas avant le 1er) : première dose prescrite
  • Chaque mois suivant à la même date : administration de la dose prescrite
  • Novembre : dernière dose prescrite

Des médicaments qui combattent plusieurs indésirables

Parmi les médicaments contre le ver du cœur, certains servent également à prévenir et traiter l’infestation par d’autres parasites qui sévissent durant la même période :

Chez le chien Chez le chat
Ver du cœur Ver du cœur
Puces Puces
Tiques Vers ronds
Vers ronds Vers à crochets
Mites Mites


Le saviez-vous?

Les vers du cœur logés dans le cœur d’un chien peuvent atteindre 30 cm de longueur.

Haut de page