Menu

Conseils santé

Le dégriffage (onyxectomie) : solutions de rechange

L’Hôpital et la Clinique vétérinaire Lachapelle prônent depuis toujours le bien-être animal. Conformément à cette idéologie, nous ne pratiquons plus l’onyxectomie (dégriffage) chez le chat.

Le saviez-vous?

Dans de nombreux pays ainsi que dans d’autres provinces canadiennes, cette intervention chirurgicale est déjà interdite par la loi.

Pourquoi cesser le dégriffage?

Parce que l’onyxectomie consiste à amputer la dernière phalange (bout du doigt). De plus, elle présente des risques de complications postopératoires :

  • Infection
  • Douleur fantôme chronique
  • Contracture des tendons
  • Modification de la mécanique de la marche
  • Boîterie
  • Changement de tempérament
  • Etc.
 

Chat « griffé » et maître heureux, c’est possible!

Il peut être tout simple de cohabiter harmonieusement avec un chat griffé. Voici quelques bons trucs et conseils.

 

Enrichissement de l’environnement

Pour que le chat atténue son besoin de marquage, stimulez l’activité physique en jouant avec lui, en lui offrant des jouets ainsi qu’un « arbre à chat » dans lequel il peut grimper et explorer son environnement. Des heures de plaisir et d’amour en perspective!

Griffoir (poteau à gratter)

Installez le griffoir à un endroit accessible où votre chat aime passer du temps. Le griffoir doit être stable, attrayant et suffisamment haut, soit environ 1 mètre (3 pieds), pour que le chat puisse bien s’étirer. Pour l’attirer au griffoir, songez à y appliquer de l’herbe à chat.

Taille régulière des griffes

À faire aux deux ou trois semaines. Un peu de patience, et votre chat s’y habituera. Quant à vous, nous pouvons vous montrer comment procéder. Astuce futée : offrir des gâteries au chat lors des manipulations peut faire des merveilles.

Couvre-griffes

Cette belle invention se pose sur chaque griffe. Elle protège efficacement les surfaces lorsque le chat utilise ses griffes. Les couvre-griffes restent en place durant 30 jours environ.

Phéromones

Offertes en vaporisateur ou en diffuseur, les phéromones peuvent contribuer à réduire l’anxiété du chat et, par le fait même, son besoin de marquage.

Compréhension du langage du chat

On peut réduire les risques de recevoir une griffade en apprenant à reconnaître le langage corporel du chat : battement de queue, oreilles basses, grognement. Il importe aussi de respecter le chat et son besoin d’isolement.

 

Besoin d’un coup de main pour éviter des coups de griffes?

Il existe d’autres trucs pour décourager le griffage. Chaque chat est unique, et il faut parfois faire preuve d’imagination. Nos vétérinaires et techniciennes en santé animale sont versés en la matière. N’hésitez pas à nous consulter!

Nous souhaitons une collaboration heureuse entre votre félin et vous…

Haut de page